Les différentes étapes de la formation du pétrole

Les différentes étapes de la formation du pétrole

Le pétrole figure parmi les sources d'énergie les plus anciennes au monde, datant de plus de 200 millions d'années. Il provient de la décomposition des organismes des fonds des lacs ou des océans. Cette décomposition prend beaucoup de temps en passant par différentes étapes. Nous vous proposons alors dans cet article de comprendre la formation du pétrole, notamment les différentes étapes par lesquelles la substance initiale passe pour former l'or noir brut que nous connaissons.

De la formation de la matière organique au kérogène

Tous les êtres vivants se transforment en matières organiques à la décomposition. En effet, les animaux et les végétaux deviennent un mélange de matières organiques qui est principalement composé de carbone, d'hydrogène, d'azote et d'oxygène. Cette forme est appelée la "biomasse" et sera détruite petit à petit par les bactéries. Ce qui reste, environ 1% de la biomasse initiale, se retrouve alors au fond des lacs et des océans.

Dans un milieu très faible en oxygène, le reste de la biomasse se mélange à des matières minérales pour créer des boues de sédimentation. En s'accumulant, ces dernières forment une grande masse sur des dizaines de mètres de profondeur. Elle subit une autre transformation lorsque l'oxygène et l'azote en sont extraits. Le produit qui en résulte est appelé le kérogène, un mélange de carbone et d'hydrogène. C'est la première partie de la formation du pétrole.

La maturation du kérogène en pétrole

A force de s'enfoncer dans la croûte terrestre, les résidus de boues se solidifient et deviennent une roche imperméable. Appelée aussi roche-mère, la roche imperméable enveloppe le kérogène. Le mélange continue de s'enfoncer dans le sol.

En étant soumis à une forte pression et à une très forte température, le kérogène se transforme chimiquement en éliminant l'azote et l'oxygène résiduels. Un mélange d'hydrocarbures naît alors et c'est ce qu'on appelle communément pétrole brut. La profondeur de l'enfouissement du kérogène conditionne les hydrocarbures ainsi formés. C'est entre 2 000 et 3 000 mètres de profondeur que le kérogène produit une faible quantité de gaz et une plus grande quantité de pétrole.

La classification du pétrole

Puisque le processus de formation du pétrole est issu d'un mélange d'hydrocarbures, le milieu de formation du pétrole joue un rôle déterminant dans les caractéristiques du pétrole brut créé. La première classification du pétrole brut relève de sa provenance géographique (mer du Nord, golfe persique, ...).

Le pétrole se classifie également selon ses propriétés, notamment sa viscosité et sa teneur en soufre. Selon la viscosité de l'hydrocarbure, il existe 4 types de gisements : gisement léger, gisement moyen, gisement lourd et bitume. A noter que plus le pétrole est visqueux, plus il est considéré comme lourd.

Les caractéristiques du gisement déterminent sa rentabilité. Plus le pétrole est léger (peu visqueux), plus il est facile à extraire et à traiter. Les acteurs indépendants de l'industrie pétrolière étudient de près ces caractéristiques afin de déterminer la valeur financière potentielle d'un gisement. Parmi ceux-ci se trouve Philia. Il étudie à travers son entité Philia Energy toutes les problématiques du pétrole. Daniel Ndiaye, le Directeur du développement du groupe, est très présent dans cette étude.

Nos articles

Raffinage du pétrole : procédés et étapes clés

On compte plusieurs raffineries de pétrole en cours d'activité dans le monde. Leur nombre varie suivant les pays mais on en trouve globalement...

Distillation du pétrole : les 2 étapes clés

La distillation du pétrole passe par deux procédés à savoir la distillation atmosphérique et la distillation sous vide. Elle permet de séparer...

Les techniques d'extraction du pétrole

Le pétrole est une roche dont l'exploitation est devenue populaire, voire indispensable au début du XIXe siècle. Surnommé or noir, il est devenu...